Fusées oniriques | (« Fichaises », de Christine Jeanney, publie.net, 2011)

Fusées oniriques

note préalablement parue le 17 mars 2011) sur livre au centre

« (…)Ainsi sont nées ces Fichaises, 71, une par jour. Et le fait qu’elles rebondissent d’une à l’autre, tissent des liens ou se complémentent, se dédoublent, interrogeant avec obstination ce même rapport à la vie quotidienne, fait des rêves, des conversations, des plus humbles tâches et de comment brille le soleil : il sera question ici d’un chapeau, d’un cirque, d’un coup de téléphone – et ce n’est pas le plus facile des défis. Surtout lorsqu’on souhaite, comme ici, cette légèreté et de la vie et de la parole, le grain d’insolence, et la beauté des phrases. « (François Bon)

———————————————————————————

« C’était une ombre qui filait, qui lui passait au coin de l’œil, une forme vague, comme une silhouette de chat en embuscade.
Mais n’en était pas une, pas de queue, pas de pattes, seulement un peu de gris, l’estompe, un mouvement leste vite perdu. Et s’il tournait la tête pour mieux la voir, il n’y avait rien.
Ça lui passait derrière, ou traversait, ou sautait devant lui sans qu’il la cerne. Régulièrement, la forme vue à l’improviste, n’importe où. Qu’il marche dans des rues familières ou s’installe aux terrasses inconnues, dans les parkings, les files d’attente, les entretiens et rendez-vous qu’il ne prenait plus vraiment seul, la forme et sa présence en douce. L’impression de la percevoir avant qu’elle ne s’échappe vive, réapparaisse un peu plus loin, à l’angle de la rue suivante, ou à côté, fuyante. Lui aussi, il savait qu’il fuyait quelque chose. »

Christine Jeanney produit, quotidiennement,  des textes cours, blocs d’une page ou presque ou pas, à peine, fusées oniriques et documentaires, à mi-chemin souvent des deux – la contrainte de la publication journalière et immédiate y a à voir, avec cette forme fragmentaire, qu’elle a faite sienne, et dont elle fait quelque chose de sien.

Ces textes court sont de prose, mais ô combien poétique est cette prose. La littérature hante et peuple, ombre portée partout. Christine Jeanney est une auteure très présente en ligne, via son site, et blogs : « Tentatives » (qui regroupe ses textes de création) et « Pages à pages » (qui réunit ses notes de lecture). Le livre numérique permet de consigner  et de lire autrement ces expérimentations quotidiennes, d’en éprouver la densité, la proximité au fantastique.

 

Fichaises, de Christine Jeanney (publie.net, 2011)

Publie.net, 2011. – 203 p. – ISBN : 978-2-81450-411-0. – Collection Temps réel. – prix : 3,49 €. Télécharger en multi-formats

Elle a également publié chez publie.net, « Signes cliniques« , « Folie passée à la chaux vive« , « Voir B et autour« .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s