Quatorze | sur | Quatre-vingt-dix-neuf : Codes.

En deux trois ans, ils ont envahi le visible, space invaderz noir & blanc gribouille, icônes en sus des logos saturant des images publicitaires déjà pleines de référents & partenaires – que les graphistes un peu roués feront tout ce qui est en leur pouvoir pour rendre le moins visibles, là mais sans être là, contrat de dupe de la comm.

On les nomme QR codes, ils sont un lien « hypertexte » (vers une adresse url, une image, un texte) codés en une image. Sont façon de gommer l’interface Internet de nos accès au réseau, d’ oublier Internet, dans le flux des applis. Tu prends en photo avec ton téléphone, tu ouvres l’appli, ça t’ouvre le site, c’est plus simple, plus rapide – en nombre d’actions, mouais, voir. Façon aussi de capturer, en mode ludique & digital – jeu de carte au trésor, teasing, effet dévoilement. Façon de taper moins de signes, aussi – qui se souviendra, dans rien de temps d’ici, du groupe de lettres : http ?

Ci-dessus, à scanner, un QR code inscrit dans la pierre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s