Seize | sur | Quatre-vingt-dix-neuf : Faux.


Le mot retard & son effet. Mise en abyme, forces de frottement. Le mot retard, inscrit dans ce blog, de surcroît en titre de billet, aura servi d’excuse (de facteur aggravant ?) à la pause produite – nous ne reviendrons pas sur le programme, qui prévoyait 99 (textes) sur 20 (jours), échéance arrêtée au 15 juin : puisqu’en ce jour, dimanche 12 du dit mois de juin, 15 billets ont été émis.

D’en écrire le nombre qu’il faudrait pour tenir l’originel programme, donnerait, depuis ce dimanche jusqu’au prochain mercredi : 84 textes. En trois jours. Un défi, comme ils disent. Un au-delà de la gageure : un impossible absolument (concret & non métaphorique impossible, infertile impossible, quand rien, seul, se peut). Et même si l’on tirait à la ligne plus adroitement qu’un éditorialiste en place, non, l’objectif est aboli, non : cela n’arrivera jamais.

Pour nous sauver – pour sauver la part objective, ambitieuse, manageriale, de nous-mêmes, ne restent que des solutions d’escroc, telle : faire appel au faux texte (on publie bien des faux livres), voire en générer, de ce texte tampon servant à composer, caler une page, à définir sa typo : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis, sem. Nulla consequat massa quis enim.

& ce faisant, ou seulement l’envisageant, nous y glisser avec plaisir, dans ce gris-là, et rire de l’imaginer se sauver de cette façon, la part objective, ambitieuse & manageriale de nous-même : condamnée à débiter des palettes de latin, du texte taillé au kilomètre, pour le remplir, l’objectif – y voir soudain un exemple, une figure, de ce qu’on nomme un défi, dans l’autre langue morte, celle de leur communication,

& rire fort de la part gagnante acculée, ridicule, à bâtir sa montagne insensée,

& se réjouir & se réjouir, de s’en réjouir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s