Sites et écritures / Arnaud Maïsetti, Isabelle Pariente-Butterlin, Laurent Margantin, François Bon (publie.net, 2011)

(note préalablement parue le 22 août 2011 sur livre au centre)

Arnaud Maïsetti, Sites et espaces littéraires, intervention au séminaire doctoral « L’Espace », le 8 juin 2011 : « L’espace Littéraire » , à l’université Paris 7 – Denis-Diderot. // Isabelle Pariente-Butterlin : Creating a new social space : The Internet and documentality / The Internet as documentality, colloque « Social Ontology and Documentality » organisé par Petar Bojanic, Université de Belgrade, 31-05/01-06/2011. // Ainsi que, d’Isabelle Pariente-Butterlin, À la frontière de deux mondes, ontologie de l’écran, communication au séminaire de Frédéric Nef, « Diviser la réalité », à l’EHESS, en février 2011. // Laurent Margantin : Un espace pour une parole libre est paru dans la rubrique Idées du journal Le Monde, le 28 octobre 2010. /: François Bon : Avancer dans l’imprédictible (How to proceed into unpredictable), une intervention à Futur-en-Seine, Paris, le 23 juin 2011, dont Devorah Lauter a produit la version anglaise.

————————————————————————

Imprédictible : l’adjectif revient souvent dans les textes de François Bon (ici encore dans le titre de sa contribution)  à propos de cette mutation numérique, globale et spécifiquement dans nos rapports à l’écran, et à laquelle il a consacré un essai évolutif, Après le livre, qu’on a précédemment évoqué ici. Ce qui échappe, pour partie, à une analyse – selon les termes habituels et définis – puisque résolument neuf et prolixe (ce sont nos usages et nos conceptions qui basculent en un flux mixte), implique la crainte voire l’effroi : d’où l’avalanche d’amalgames et considérations catastrophistes face à ce changement, paralysant toutes action et réflexion.

Cet essai collectif prend le parti d’une réflexion active : les quatre auteurs concernés ont chacun une approche littéraire, puisqu’ils sont auteur de littérature, sur leur blog ou site respectif, dont les adresses sont ci-dessus, et dont un simple feuilletage montrera déjà ce qui se confirmera à la nécessaire lecture plus approfondie : qu’il ne s’agit pas de démarches par défaut, de “petite” littérature : mais au contraire de littérature active, réflexive et exigeante. Citons Arnaud Maïsetti dans le texte d’ouverture :

C’est que le site, peut-être, est déjà tout cela, livre – et davantage qu’un livre augmenté, un livre qui l’excède : tiers livre en ce qu’il le contient, le réalise, et le déplace plus loin –, somme de pages, recueil et anthologie permanente (poezibao), carnets, livre à côté du livre qui finit par remplacer dans sa fiction d’écriture, l’écriture qu’il appelle – tout cela qu’il vient dépasser rejoignant par là cette dynamique propre de l’espace littéraire.

Oui, quelque chose change, nombre de choses changent, dans les pratiques de lecture, d’écriture, de diffusion, dans cette chaîne du livre dont aucun des termes ne semble plus tout à fait valide, ni chaîne, ni livre. Mais ce changement même requiert écriture, écriture du changement en train de se faire : de penser ce mouvement requiert de l’écrit. Qu’est-ce que ça change d’écrire avec – avec l’idée de lien, avec l’apport du code, avec un écran, avec des réseaux sociaux ? Ce n’est le livre qui est enrichi par le numérique, c’est tout, autour, avec, avant, dedans. Et la pensée active (écrite, questionnée, écrite encore) de ce passage que nous vivons, est profondément nécessaire : un essai tel que celui-ci en rend compte, et nous y aide.

“Nous avons à assurer la continuité et la transmission de valeurs de civilisation, dont le livre avait principalement la charge, dans un contexte devenu brutal et erratique, structuré non pas depuis ces valeurs mais celles de luttes économiques à taille mondiale.” (François Bon)

Publie.net, 2011. – 119 p. – ISBN : 978-2-81450-478-3. – Collection Écrire. – prix : 3,49 €. Télécharger en multi-formats

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s