Sebastian Dicenaire

(Texte lu lors de la lecture de Sebastian Dicenaire et Maja Jantar à Midi Minuit poésie 12ème édition, samedi 13 octobre 2012, 14h30, à Nantes.)

(à paraître dans Gare maritime 2013, en juin 2013)

Sebastian Dicenaire lit avec Maja Jantar Maja Jantar qui fait des sons des bruits de bouche des musiques ils procèdent ainsi ensemble souvent et parfois cet ensemble inclut Vincent Tholomé dans l’ensemble ça procède ainsi Sebastian Dicenaire écrit et Maja Jantar bruisse souffle invente le vent mais c’est ensemble c’est-à-dire qu’eux deux bruissent soufflent inventent le vent eux deux en un flux en un souffle partagé composé Maja Jantar elle dit d’elle-même que parfois aussi elle écrit et Sebastian Dicenaire dit de lui-même qu’il fait aussi des bruits de Sebastian Dicenaire on sait qu’il est né à Strasbourg en 1977 c’est ce qu’il dit enfin ce qu’il écrit ou plus exactement il écrit qu’il est né à midi un jour de neige en mil neuf cent septante-neuf dans la banlieue de Strasbourg et Sebastian Dicenaire fait des textes qui parfois font des livres et parfois des performances avec des bruits des sons du vent dedans il est une sorte de chercheur c’est ainsi qu’il nous apparaît en un endroit de son site pour présenter blouse blanche et schémas à l’appui une discipline scientifique de son tonneau qu’il a nommée potentiologie ou science des possibles méthode avec laquelle il ouvre le champ dit-il de l’exploitation des possibles parce que dit-il mon problème dans la vie c’est que je suis poète et donc pas rentable ce pourquoi cette méthode avec laquelle il résoud des nœuds de réalité pour parvenir à l’augmenter pour donner par exemple à fumer aux cheminées des taches d’humidité en forme d’ogive nucléaire

mais il est aussi Sebastian Dicenaire un personnologue car personnologue c’est ainsi qu’il nomma un de ses livres aux éditions le clou dans le fer un livre non ponctué où Sebastian Dicenaire parle au nom d’autres personnes et nomme ces monologues des personnologues précisons les personnologues dans le livre du personnologue sebastian Dicenaire sont des monologues de personne donnés à lire sous forme de blocs de textes non ponctués du moins dotés d’aucun autre signe de ponctuation que leur point final et qu’à ce qu’on prétend parfois à tort et répand à tort cumulé comme quoi la poésie de maintenant et d’ici et de là serait toujours la même et qu’on n’y comprend rien parce que déjà y’a pas de ponctuation nous répondrons

primo nous énervant qu’il y a tant de façons de ne pas ponctuer mais de ponctuer en fait puis nous calmant préciserons qu’il y a tant de façons de ponctuer une fois les signes de ponctuation ôtés qu’il y a Pennequin Tarkos Gellé Calleja Tholomé dont aucun ne sonne idem qu’il y a tant de manières rythmiquement de faire et intentions différenciées qu’il y a autant de voix qui ne sont pas mêmes et autant de porte-voix de marques et modèles différenciés une multiplicité de possibles qui répond à une nécessité non pas simplement littérale mais littéraire en fait puisque en somme non marqué par des signes de ponctuation implique à chaque fois autrement marqué dans l’ordonnancement des mots seuls

secundo que pour chacun des dits porte-voix il n’y a pas de systématisation du non-emploi des dits signes lesquels sont parfois embauchés comme saisonniers c’est selon c’est selon nécessité contextuelle

quant à Sébastian Dicenaire sa nécessité contextuelle de personollogue il l’affirme dans un entretien en postface de Personnologue comme nécessité de Parler en leur nom nécessité de Parler d’où ils parlent, leur emprunter leur corps de parole pour qu’ils me fassent parler en leur nom, en leur lieu et en leur heure. Parce que personne ne le faisait.

C´est parce que personne d’autre qu’eux deux ne le fera que eux le font, le bruit des mots le buit de leur ordonnancement le bruit du silence nécessaire entre, ce vent-là, parce que ne personne ne parlera d’où ils parlent puisque personne ne parle comme eux, tout de suite : Sebastien Dicenaire, Maja Jantar. Merci.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s