Forum SGDL : “L’auteur et la création sur internet”, 24 et 25 octobre

Où comment se bien perdre (se perdre, je m’y connais un peu).

Je participe mercredi prochain  (à l’invitation d’Evelyn Prawidlo) au forum annuel de la Société des gens de lettres (SGDL) . L’ensemble du forum s’étale sur deux jours,  mercredi 24 et jeudi 25 octobre 2012. Deux journées de réflexions sur le thème  “L’auteur et la création sur Internet”. Je ne pourrai être présent que mercredi, pour cause de conférence & atelier le lendemain à Orléans pour Ciclic.

Et je m’en irai promptement, vers 17h pour cause cette fois de grève SNCF – j’espère sincèrement pouvoir entendre un peu d’Eli Commins et Emma Reel, mais ce rythme de cavalerie est de saison…

D’être à la table de Claro et de Sylvie Gracia est une joie qui m’honore, toujours, même quand cette table comporte des micros en lieu et places d’assiettes, couverts et verres pleins… j’essaierai de me montrer à la hauteur et d’apporter un point de vue pertinent… Nous verrons. Et ma petite réflexion qui travaille, rampante, partira certainement de cette phrase : « Comment l’auteur va-t-il s’y retrouver ? », me demandant, si, hors question économique (pour laquelle je déclare mon incompétence), un grande part de l’intérêt de la chose (web, réseaux), n’est-elle pas, pour l’auteur, aussi, de s’y perdre ? de s’y dissoudre, expanser, de s’y relier (à d’autres) ? Comment, donc, s’y perdre au mieux ?

Les questions qui sous-tendent ces journées, je les cite du programme (ci-dessous) :

« L’irruption d’Internet dans la création constitue, pour les écrivains, une formidable révolution qui leur ouvre de nouvelles perspectives.
Elle influe sur leur création, qui échappe à la tyrannie de la linéarité : récits arborescents, entrée aléatoire dans le récit, liens hypertexte… modifient la structure même de la narration. Livre numérisé, livre numérique, œuvre numérique : l’horizon s’élargit à l’infini. Comment l’auteur va-t-il s’y retrouver ?

Par ailleurs n’est-ce pas l’identité même du créateur qui se trouve remise en cause ?
L’écrivain est d’abord celui qui crée : mais cette fonction est désormais partagée par tout internaute, la facilité de publication ôtant les derniers barrages entre auteurs reconnus et auteurs autoproclamés. L’écrivain est ensuite celui qui est lu (par un éditeur, par un libraire, par un critique littéraire, et en fin de compte par un lecteur). La désintermédiation va-t-elle brouiller son image ou n’est-ce qu’un leurre, préparant une nouvelle intermédiation ?

À partir de ces questions prioritaires, nous reposerons autrement les questions économiques (partage de la valeur) et juridiques (droit d’auteur) : Internet introduit de nouveaux modèles économiques, qui ne sont pas toujours fondés sur la vente d’exemplaires à l’unité. Comment partager ces nouvelles sources de revenus qui, parfois, peuvent aller jusqu’à la mise à disposition gratuite des fichiers ? Les écrivains s’interrogent sur leur avenir, dans un univers de plus en plus chronophage et de moins en moins rémunérateur.

Les débats seront retransmis en direct sur le site de la SGDL
Programme du mercredi

La mythologie du livre par Milad Doueihi
I
Table ronde : “L’identité de l’auteur sur internet”  / table ronde avec Claro, Sylvie Gracia,  Gilles Leroy,  Guillaume Teisseire (de babelio.com), Guénaël Boutouillet. Modération : Martin Legros.
Table ronde : “La vie de l’œuvre dans l’univers virtuel”, (avec
Annie Brigant, Mathias Daval, Patrick Gambache (La Martinière Groupe),  Christophe Grossi,  Marc Jahjah, (sobookonline.fr) ; Camille de Toledo, écrivain, poète, plasticien. / Modération : Xavier de la Porte, producteur de Place de la toile.

Table ronde : “Internet : nouvel outil, nouvelle création ? (Benoît Berthou, maître de conférences à Paris XIII, directeur la revue Comicalités ; Eli Commins, auteur, créateur de Textopoly ; Jean-Noël Orengo, co-fondateur de d-fiction.fr ; Emma Reel, auteur du livre numérique Ah. , Le Seuil, 2012.)
Modération : Karine Papillaud, journaliste littéraire.

& Le jeudi :

Les modèles économiques du numérique par Olivia Guillon
Table ronde : “Le partage de la valeur”
Les défis du droit d’auteur sur internet par Emmanuel Emile-Zola Place
Table ronde : “Internet et le droit d’auteur”

 Télécharger le programme complet

Autant de questions dont les réponses doivent venir des auteurs, mais aussi des éditeurs, dont l’esprit d’entreprise est en permanence mis au défi. Et également du monde politique, qui doit encadrer les nouvelles pratiques et adapter la législation à une vague déferlante qui laisse à peine le temps de la réflexion.

Tels sont les grands axes qui structureront le forum de la Société des Gens de Lettres, dont l’accent sera résolument mis sur la création. Les auteurs savent combien ils sont impliqués dans la chaîne du livre qui, des éditeurs aux libraires en passant par les bibliothécaires, est tout entière concernée par les mutations engendrées par l’Internet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s