une certaine expertise

« La direction de l’ADS a été créée au début de l’année par décret au Conseil des ministres. Il s’agit de la direction « Aide Don Service ». Le directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur, P, a tout de suite pensé à A, ils sont de la même promo, les autres candidatures sont de pure forme. Voilà donc A, affublé de ce B, chargé de faire un rapport de la plus haute importance délimitant les délits d’aide, de don et de service. Les pouvoirs publics ont pensé dans un premier temps rattacher cette direction au ministère de l’Economie et des Finances puisqu’il s’agit de traquer tout ce qui, dans le non-lucratif, peut fausser la libre concurrence. Mais la structure démographique de Bercy, une majorité de quinquas, posait problème. Il faut du sang neuf, des esprits purs, sans souvenirs, sans passé. C’est ainsi qu’il fut décidé que ce serait une direction interministérielle, sous la houlette de l’Intérieur qui, avec le délit d’aide aux sans-papiers, a une certaine expertise dans la définition du délit d’aide et la recherche de citoyens ordinaires, sans casier. « 

« Donc, il s’agit de résumer la façon dont les mutuelles de santé, organismes à but non lucratif, se sont retrouvées intégrées aux directives sur les assurances privées adoptées en 1992. Ce qui les a amenées à être assimilées à des assureurs, à reconnaître qu’elles exerçaient la même activité que des sociétés capitalistes, à cesser de brandir une quelconque spécificité éthique, à subir la même fiscalité. On ne peut laisser se développer et s’épanouir, en dehors du marché, des sociétés dont la finalité n’est pas le profit mais l’intérêt de leurs membres et qui se proposent «mener une action de prévoyance, de solidarité et d’entraide». Sous couvert de bonnes intentions, elles sont en compétition avec le secteur marchand. En 2001, la Commission européenne a ainsi souligné que «le caractère non lucratif d’un établissement n’est pas un critère pertinent» pour le soustraire aux règles de la concurrence. »
(Emmanuelle Heidsieck, à l’aide ou Le Rapport W, éditions Inculte/Laureli, 2013)

——-

(Cette collecte d’extraits de livres lus ou en-cours-de est personnelle, forme d’herbier sans valeur scientifique – rien ne vaut de découvrir les livres entier.)

Celui-ci, paru chez Inculte en cette rentrée, est une belle surprise : démarré comme un conte fantastique, il prend des allures de fable bureaucratique, puis d’anticipation à peine décalée de notre ordinaire. A deux ans d’ici, par le jeu d’influences du dogme ultra-libéral (tel qu’elles s’exercent absolument, réellement, voir au-dessus), le non-profit devient interdit. L’acte d’aide et de don devient un délit. Il y a du K.Dick, du Ballard, dans cette aptitude d’Emmanuelle Heidsieck à se saisir d’un point de dérive potentielle de l’état des choses et du monde, pour l’extrapoler en n’exagérant rien ou presque. La langue, elle, est autre, à grande distance, presque légère, comme de fabuliste mitteleuroppéen – ouvrage qui permet d’alterner les façons dans une grande limpidité : les rapports et explications strictement politiques et  juridiques alternent avec le récit des causes et conséquences des nouveautés législatives. Le rapport peut être fait avec de nombreuses applications terrifiantes et absurdes de la primauté du tout-profit : qu’on songe au brevetage du vivant (qu’il soit interdit de planter certaines semences !), ou aux dérives du copyright madness, on y est presque – il n’y a plus qu’à.

(Emmanuelle Heidsieck, à l’aide ou Le Rapport W, éditions Inculte/Laureli, 2013)

Publicités

Une réponse à “une certaine expertise

  1. Pingback: » Désassujettissement civil atelier de bricolage littéraire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s