Fabrication de la guerre civile, Charles Robinson (Fictions et Cie, 2016) | rencontre à Vents d’Ouest, Nantes | podcast

"Située dans une ville nouvelle, en région parisienne, la Cité des Pigeonniers abrite 322 appartements, 1.200 habitants. Habitée d’histoires de famille, d’amitiés et d’amours, de djobeurs exploités, de réussites qui font chaud au cœur, de colères ravageuses, de mômes qui dansent dans la lumière néon, de barbecues sur les toits des immeubles, la Cité des … Lire la suite Fabrication de la guerre civile, Charles Robinson (Fictions et Cie, 2016) | rencontre à Vents d’Ouest, Nantes | podcast

Publicités

«C’est le fondement même de la respiration politique : ouvrir la muraille, ne pas la fermer complètement.» | Passer définir connecter infinir, Jean-Christophe Bailly, entretien avec Philippe Roux (éditions Argol, 2014).

De façon un peu ironique, Jean-Luc (Nancy, ndr), me reprochait de remplacer Dieu, au fond, par l'ouvert. Je ne pense pas que ce soit vrai, mais cela m'a aidé à comprendre qu'il était fondamental de dé-substantiver l'ouvert. Lequel n'est ni à écrire avec un O majuscule ni à comprendre comme quelque chose d'achevé. Récemment, en … Lire la suite «C’est le fondement même de la respiration politique : ouvrir la muraille, ne pas la fermer complètement.» | Passer définir connecter infinir, Jean-Christophe Bailly, entretien avec Philippe Roux (éditions Argol, 2014).

Charles Robinson fomente, projette, agit. (Vous aurez été prévenus.)

(Texte lu avant la lecture de Charles Robinson à Midi Minuit poésie 14ème édition, octobre 2014 à Nantes.) (à paraître dans Gare maritime 2015, en juin 2015) ----- Charles Robinson, je pense que c’est un pseudonyme et le considérerai comme tel, par choix, et ce même si l’Etat-civil conteste, reprend, s’insurge, il me plaît pseudonyme … Lire la suite Charles Robinson fomente, projette, agit. (Vous aurez été prévenus.)

«Notre amour des pelleteuses» (Proust est une fiction, François Bon, Seuil, coll. Fictions et Cie)

Proust est une fiction, de François Bon (éditions du Seuil, coll.Fictions et Cie, 2013) (Reprise amplifiée d’une notice parue dans Encres de Loire n° 65) « La métaphore du bassin minier intérieur, pour nous toute une richesse : d’abord parce qu’à la surface rien ne se voit – il faut le puits, et descendre. Immédiatement, si … Lire la suite «Notre amour des pelleteuses» (Proust est une fiction, François Bon, Seuil, coll. Fictions et Cie)

Jocelyn Bonnerave, « Le hoquet comme technique d’écriture »

À propos de L’Homme bambou, paru aux éditions du Seuil (collection Fictions et Cie, janvier 2013, ISBN 978-2-02-109824-2) (Chronique également parue sur remue.net) On ne reviendra plus en arrière      on voit bien tout du dessus, maintenant      Grande Galerie            Ménagerie allée de platanes qui chuchotent jusqu’à la Seine qui ne nous trahiront pas      planqués sur ce toit      on était là-dessous      on ne … Lire la suite Jocelyn Bonnerave, « Le hoquet comme technique d’écriture »

« Peste et Choléra » de Patrick Deville (éditions du Seuil, collection Fictions et Cie)

(Reprise d’une chronique publiée dans Encres de Loire n°61, septembre 2012) Lundi 5 novembre 2012, ce livre a obtenu le Prix Femina. Sur le bureau, un livre de Leonardo Sciascia dans lequel une phrase est soulignée : « La science, comme la poésie, se trouve, on le sait, à un pas de la folie. » … Lire la suite « Peste et Choléra » de Patrick Deville (éditions du Seuil, collection Fictions et Cie)

« Autobiographie des objets » par François Bon (Fictions et Cie, éditions du Seuil, 2012)

(reprise d'un article initialement paru sur livre au centre le 23 août 2012) | Autres ressources à consulter : recension des articles parus, sur le site tierslivre de François Bon.) “J’aurais bien aimé m’en tenir aux objets, purs et durs, mais à chaque fois surgissaient ces visages…(…)  du coup, ça permettait de convoquer les fantômes … Lire la suite « Autobiographie des objets » par François Bon (Fictions et Cie, éditions du Seuil, 2012)

Frank Smith « Guantanamo » (Seuil, collection Fictions et cie, 2010).

(reprise d’un texte paru sur remue.net le 17 avril 2010) Détenu : Je suis une petite personne. Bien entendu, c’est votre travail, et c’est vous qui décidez. Mais je pense à ces cinq ou six allégations. Si la moindre d’entre elles était crédible, ça serait moins bizarre. Mais elles sont toutes si fausses ! Personne n’a le … Lire la suite Frank Smith « Guantanamo » (Seuil, collection Fictions et cie, 2010).

Un homme, deux lettres : BW par Lydie Salvayre (Seuil, collection Fictions et Cie, 2009).

(reprise d’un texte paru sur remue.net le 7 septembre 2009) Ce livre de Lydie Salvayre est nommé BW - BW tel un code - BW c’est un code, qui, selon wikipedia, est l’abréviation : Du Botswana, selon la liste des Internet TLD (Top level domain) : .bw / du gène brown’, un gène de la drosophile / … Lire la suite Un homme, deux lettres : BW par Lydie Salvayre (Seuil, collection Fictions et Cie, 2009).

« La Gare centrale », de Thomas Compère-Morel

(reprise d'un article publié le 21 octobre 2005 sur remue.net) “- Ce n’est pas la seule chose que vous perdez. N’oubliez pas que, dès l’instant où votre image apparaîtra, on s’attendra à ce que vous lui ressembliez. Et si vous rencontrez des gens quelque part, ils remettront en cause votre droit à différer de votre … Lire la suite « La Gare centrale », de Thomas Compère-Morel