Ne jamais finir d’accueillir : Ryoko Sekiguchi, hôte de l’autre.

(à propos de Dîner Fantasma, éditions Manuella, 2016 (paru dans (dans le Cahier du refuge n°259 ); suivi d'un entretien (paru dans CCP n°33 de mars 2017))   Ne jamais finir d’accueillir : Ryoko Sekiguchi, hôte de l’autre. Ryoko Sekiguchi est une poète japonaise, qui vit en France depuis une vingtaine d’années, dont l’écriture a peu … Lire la suite Ne jamais finir d’accueillir : Ryoko Sekiguchi, hôte de l’autre.

Publicités

Vivre, et comment | Bertrand Schefer, Martin (éditions P.O.L, janvier 2016)

Vivre, et comment (à propos de Bertrand Schefer, Martin (éditions P.O.L, janvier 2016)) Ce texte d’analyse du magnifique et troublant Martin , livre de Bertrand Schefer paru début 2016 chez P.O.L , dépend d’un contexte de commande spécifique émanant de Ciclic : celui de l’opération Lycéens, apprentis, livres et auteurs d’aujourd’hui : sélection 2017-2018 : … Lire la suite Vivre, et comment | Bertrand Schefer, Martin (éditions P.O.L, janvier 2016)

Frédéric Boyer, l’enfance au devant de nous

(Texte paru dans Gare maritime 201, en juin 2017) « La seule position morale, c’est celle qui ac­cueille les questions, les problèmes », affirmait Frédéric Boyer lors de notre entretien au lieu unique ce soir-là, à propos de son implacable et vibrant Quelle terreur en nous ne veut pas finir, petit livre s’emparant d’une « question d’actua­lité » (celle des migrants et de leur accueil — ou plutôt non-accueil), pour la faire résonner, vibrer, puis grandir en nous, par les moyens qui sont les siens : ceux d’un extrême soin apporté aux mots, à leur choix, d’un désir moral de précision la plus grande dans l’usage de la langue, qui ainsi grandit, dans et par, cette économie de la langue.

Elitza Gueorguieva, Nina Yargekov, Deux ordonnées hors de l’ordinaire

Ci-dessous, ce texte de présentation avant la rencontre (évoquée ici), organisée avec et pour la Maison de la poésie de Nantes, au lieu unique, jeudi 9 février 2017. Le podcast de nos entretiens est à venir dans quelques jours, et des moments des lectures seront eux à visionner sur le site tout neuf de la … Lire la suite Elitza Gueorguieva, Nina Yargekov, Deux ordonnées hors de l’ordinaire

Heures d’hiver

Quelques rendez-vous / à Nantes (Vent d'Ouest, La vie devant soi, Maison de la poésie de Nantes-Lieu Unique), Paris, Saint-Jean-de-Monts... / avec Dimitri Bortnikov, Alexandre Civico, Emmanuelle Pagano, Elitza Gueorguieva, Nina Yargekov, Camille de Toledo, Florence Seyvos   Ces quelques rendez-vous avec des auteurs cher-e-s, que j'aurai le plaisir d'animer ces prochaines semaines (et d'avoir … Lire la suite Heures d’hiver

Rencontre avec Mika Biermann (Le 07 octobre 2015, 19h30, Librairie Vent d’Ouest (Nantes)) | podcast

Rencontre avec Mika Biermann (cliquez sur l'image ci-dessous pour lancer le podcast) Mike Biermann "Booming" | entretien avec Gb | librairie Vents d'Ouest, Nantes |7 octobre 2015 by Guénaël Boutouillet on Mixcloud "Surgis du fin fond du décor, Lee Lightouch et Pato Conchi, le grand maigre et le petit gros, se rendent à Booming pour … Lire la suite Rencontre avec Mika Biermann (Le 07 octobre 2015, 19h30, Librairie Vent d’Ouest (Nantes)) | podcast

« Une lave blanche arrivant pour vous sertir et vous enfouir tout doucement tout. » | Bertrand Belin, Requin, éditions P.O.L, 2015

« C’est dans cet immeuble que tout s’est joué. Le lait s’est répandu. Une crue patiente et déterminée, implacable et calme. Une lave blanche arrivant pour vous sertir et vous enfouir tout doucement tout. On eût aussi dit le néant qui revenait sur ses pas, et cela, comme le spectacle d’un lac engloutissant un village, soulevait … Lire la suite « Une lave blanche arrivant pour vous sertir et vous enfouir tout doucement tout. » | Bertrand Belin, Requin, éditions P.O.L, 2015

Rencontre avec Emmanuelle Pagano, Saint-Jean-de-Monts, samedi 28 février 2015 (vidéo)

[Rencontre avec Emmanuelle Pagano, café littéraire, Espace culturel de Saint-Jean-de-Monts, samedi 28 février 2015 – dans le cadre de sa résidence partagée en Vendée, avec le Grand R] Lire la chronique de Lignes et fils (2015,P.O.L) Partie 1. [vimeo 126042927 w=500 h=375] Partie 2. [vimeo 126466151 w=500 h=375] Emmanuelle Pagano était en « résidence partagée » en … Lire la suite Rencontre avec Emmanuelle Pagano, Saint-Jean-de-Monts, samedi 28 février 2015 (vidéo)

Emmanuelle Pagano, Ligne et fils, éditions P.O.L, 2015

[Rencontre avec Emmanuelle Pagano, café littéraire, Espace culturel de Saint-Jean-de-Monts, samedi 28 février 2015, 15h - dans le cadre de sa résidence partagée en Vendée, avec le Grand R] « Elle appelait ce journal le journal de l’eau, non à cause de l’encre communicative, mais parce que tous les conflits répertoriés, qui constituaient, après l’inscription méticuleuse … Lire la suite Emmanuelle Pagano, Ligne et fils, éditions P.O.L, 2015

Retour définitif et durable du définitif et du durable | Olivier Cadiot, Providence (P.O.L, 2015)

« Il me manque tout de lui, alors je préfère reconstruire l’ensemble à partir d’un ou deux petits éléments vrais. Tout refaire à partir de deux ou trois mots en capitale aperçus à la dérobée sur le chariot d’une machine à écrire dans une chambre d’été – volets fermés avec des rayons qui, aussi précisément … Lire la suite Retour définitif et durable du définitif et du durable | Olivier Cadiot, Providence (P.O.L, 2015)

J’ai corné toutes les pages (d’un livre providentiel, d’un livre d’Olivier Cadiot).

J’ai corné toutes les pages. (C'est-à-dire très lentement. ) La semaine avait été rude, elle avait été celle du plein événement qui nous avait toutes et tous happés, lessivés, brassés ; je me sentais massif et contretemps, béton plutôt flou, en grand impossible calme, grand impossible faire. Rien n’était donc à venir, rien n’était là. … Lire la suite J’ai corné toutes les pages (d’un livre providentiel, d’un livre d’Olivier Cadiot).

« On a cru à l’apparence des choses, au lieu de s’attacher à ce qu’il y avait derrière.» | Bois II, Elisabeth Filhol (P.O.L, août 2014)

« Tony, à sept ans, se plante devant moi avec un visage d'ange et affirme sans ciller ce que je sais d'instinct, intuitivement, mais sans preuve matérielle encore, être un mensonge énorme. Calmement, avec sérieux, il ne clame pas son innocence, simplement il nie, il nie ce qui l'accuse, aucune question ne le bouscule, aucun … Lire la suite « On a cru à l’apparence des choses, au lieu de s’attacher à ce qu’il y avait derrière.» | Bois II, Elisabeth Filhol (P.O.L, août 2014)

L’invention perpétuelle du souvenir (et son absence) – avec Brainard, Perec, Pagès, Séné, Grossi et tous nous autres…

  je me souviens en ritournelle sans cesse reprise, je se souvient qu'il n'arrête pas de se souvenir, de revenir, de repartir, de muer. On pourrait reprendre le titre de Harry Matthews, Je me souviens de Georges Perec, sauf qu’on n’a pas connu Perec, alors ça ne joue pas. Non, ce qui me marque ces … Lire la suite L’invention perpétuelle du souvenir (et son absence) – avec Brainard, Perec, Pagès, Séné, Grossi et tous nous autres…

François Matton, vite et lent

(Texte lu avant la lecture de François Matton à Midi Minuit poésie 14ème édition, octobre 2014 à Nantes.) (à paraître dans Gare maritime 2015, en juin 2015) ----- Quand immobile en pleine vitesse on n’en est plus à un paradoxe près est-il écrit dans 220 satoris mortels de François Matton (chez P.O.L), phrase assortie d’un … Lire la suite François Matton, vite et lent

La baie vitrée de Sébastien Brebel (éditions P.O.L, avril 2013)

La baie vitrée par Sébastien Brebel (éditions P.O.L, avril 2013) (reprise amplifiée d'une notice à paraître dans Encres de Loire n° 65) «  Toute sa vie, elle s'est efforcée de rejoindre un lieu mental où tout s'éclairera.  » « Je regarde. », est-il écrit en quatrième. Et cet excipit lapidaire, si concis soit-il, dit exactement … Lire la suite La baie vitrée de Sébastien Brebel (éditions P.O.L, avril 2013)

Le Club des gourmets et autres cuisines japonaises, par Ryoko Sekiguchi (éditions P.O.L, 2013)

(Reprise d'un article paru sur remue.net en juillet 2013) Choix et présentations de textes japonais, traduits par Ryoko Sekiguchi et Patrick Honnoré, avec des illustrations de La Cocotte. Textes de Kôzaburô Arashiyama, Osamu Dazai, Rosanjin Kitaôji, Shiki Masaoka, Kenji Miyazawa, Kafû Nagai, Kanoko Okamoto, Jun’ichirô Tanizaki. Une résidence La résidence de Ryoko Sekiguchi à La … Lire la suite Le Club des gourmets et autres cuisines japonaises, par Ryoko Sekiguchi (éditions P.O.L, 2013)

Ryoko Sekiguchi, 15 et 16 février Mangers multiples

(Ryoko Sekiguchi-©HBamberger) Pensée avec Eric Pessan (lequel a dû, depuis, se retirer de cette affaire-là, à regrets, parce que le temps lui manque pour écrire (ce dont par ailleurs, on ne se plaindra pas - qu'il écrive)), cette visite de Ryoko Sekiguchi en Vendée, visite que j'aurai le plaisir d'accompagner, et d'animer, ce week-end, sera … Lire la suite Ryoko Sekiguchi, 15 et 16 février Mangers multiples