« Il n’y a rien ici ou presque mais il faut pourtant en dire quelque chose » | Pierre Ducrozet, L’invention des corps, Actes Sud, août 2017

Tout est là d'entrée dans le ce livre, posé ou plutôt comme jeté sur la page (je dis bien comme, quand c'est en fait tout sauf vite fait — il faut on le sait un long et lent travail pour produire effectivement cette sensation de vitesse), tout est là d'entrée de jeu, dès ce premier paragraphe, dès l'incipit. « Il n'y a rien ici ou presque mais il faut pourtant en dire quelque chose »

Publicités