L’invention perpétuelle du souvenir (et son absence) – avec Brainard, Perec, Pagès, Séné, Grossi et tous nous autres…

  je me souviens en ritournelle sans cesse reprise, je se souvient qu'il n'arrête pas de se souvenir, de revenir, de repartir, de muer. On pourrait reprendre le titre de Harry Matthews, Je me souviens de Georges Perec, sauf qu’on n’a pas connu Perec, alors ça ne joue pas. Non, ce qui me marque ces … Lire la suite L’invention perpétuelle du souvenir (et son absence) – avec Brainard, Perec, Pagès, Séné, Grossi et tous nous autres…

Publicités