Présentations de livres

(Ces présentations de livres s’inscrivent notamment dans le cadre du projet RENTREZ, développé depuis 2016 autour des rentrées littéraires)


Février 2021 — « Vivre autrement », pour la Bibliothèque des Sorinières et la BDLA, 4 février 2021

Parcours en quelques livres des rentrées d’automne et d’hiver 2020 et 21 de cette thématique ouverte stimulante. En Facebook live depuis la médiathèque des Sorinières Organisé par la Ville des Sorinières dans le cadre du cycle Vivre autrement avec le soutien de la Bibliothèque Départementale de Loire Atlantique. VIVRE AUTREMENT PARTIE 1 (avec index)

0:0 — introduction, vivre autrement… 5:0 — LECTURE Le grand vertige, Pierre DUCROZET (éditions Actes sud (2020)) 6:50 — Aller avec la chance, Iliana HOLGUIN TEODORESCU (Verticales-Gallimard (2020)) 9:10 — LECTURE Par les routes, Sylvain PRUDHOMME (L’arbalete-Gallimard (2019)) 14:10 — ECHO Les orages, Sylvain PRUDHOMME (L’arbalete-Gallimard (2021)) 14:50 — Patagonie route 203, Eduardo Fernando VARELA (Métailié, traduit de l’espagnol par François Gaudry), 2020 18:45 — Le lièvre d’Amérique, Mireille GAGNE, éditions de la Peuplade (2020) 21:45 — LECTURE L’Arrachée Belle, Lou DARSAN, éditions La contre-allée (2020) 24:40 — LECTURE Les échappées, Lucie TAÏEB, L’Ogre (2019) 27:45 — ECHO Freshkills Lucie TAÏEB, éditions La contre-allée (2019) 29:20 — LECTURE Lait sauvage Sabrina ORAH MARK, Éditions do (2021), traduit de l’anglais (US) par Stéphane Vanderhaeghe 33:20 — Aucune terre n’est promise Lavie TIDHAR, Mu (2021), traduit de l’anglais par Julien Bétan 36:55 — Le Sanctuaire, Laurine ROUX, éditions du Sonneur (2020) 39:50 — LECTURE Le Dit du Vivant, Denis DRUMMOND, Cherche-midi (2021) 45 :00/ fin de la partie 1 (voir aussi https://materiaucomposite.wordpress.com/videos/presentations-de-livres/) VIVRE AUTREMENT PARTIE 2 (avec index)
Parcours en quelques livres des rentrées d’automne et d’hiver 2020 et 21 de cette thématique ouverte stimulante. En Facebook live Organisé par la Ville des Sorinières dans le cadre du cycle Vivre autrement avec le soutien de la BDLA 0:0 — reprise, Le Dit du Vivant, Denis DRUMMOND, Cherche-midi (2021) 2:0 — Et par endroits ça fait des nœuds,Camille REYNAUD, Autrement (2021) 4:55 — La Belle lumière, Angélique VILLENEUVE, Le Passage (2020) 7:20 — La dislocation, Louise BROWAEYS, Harper Collins (2020) 10:30 — LECTURE Comme un empire dans un empire, Alice ZENITER, Flammarion (2020) 15:30 — ECHO Le grand vertige, Pierre DUCROZET, éditions Actes sud (2020)) 17:45 — Requiem pour une apache, Gilles MARCHAND, Aux Forges de Vulcain (2020) 20:55 — Le Monde du vivant, Florent MARCHET, Stock (2020) 20:55 — Le Palais des Orties, Marie NIMIER, Gallimard (2020) 23:55 — Black Manoo, GAUZ, Le Nouvel Attila (2020) 27:0 — Lumière d’été puis vient la nuit, Jon KALMANN STEFANSSON, Grasset (2020), traduit de l’islandais par Eric Boury


Janvier 2021 – Deux rentrées d’hiver

En deux temps, divisés en 3+1 vidéos, 24 parutions de janvier et février 2021 ont été présentées, et 5 retours sur des grands livres de cet automne ont été faits.

La Roche-sur-Yon, 21 janvier 2021

https://www.facebook.com/mediathequeslarochesuryon/videos/188383449705927
https://www.facebook.com/mediathequeslarochesuryon/videos/454253909064308
https://www.facebook.com/mediathequeslarochesuryon/videos/742152100044026

Partie 1/3, rentrée d’hiver à Réseau des médiathèques de La Roche-sur-Yon
https://www.facebook.com/mediathequeslarochesuryon/videos/188383449705927

0min0s — intro
3min12s — Sylvain Prudhomme « Les Orages » (L’arbalète gallimard)
11min25s —Antoine Desjardins « Indice des feux« (La Peuplade)
11min25s — Sabrina Orah Mark, « Lait sauvage » aux Éditions do – Traduit de l’anglais (États-Unis) par Stéphane Vanderhaeghe)
18min28s —Nathalie Kuperman « On était des poissons » (Flammarion)
24min40s — Camille de Toledo- « Thésée, sa vie nouvelle » (éditions Verdier)
24min40s — Sarah Chiche « Saturne » (Seuil)

Partie 2/3, rentrée d’hiver à Réseau des médiathèques de La Roche-sur-Yon –
https://www.facebook.com/mediathequeslarochesuryon/videos/454253909064308

0min0s — Alexandra Matine, « Les grandes occasions » (éditions Les Avrils)
6min0s — Anti Ronka «Sans toucher terre » (Éditions Rivages) (traduit du finnois par Sébastien Cagnoli)
8min30s — Thomas André, « L’avantage » (Editions Tristram)
13min50s — Shane Haddad « Toni tout court » (Editions POL)
16min24s — Sandro Veronesi « Le colibri » (Grasset) (traduit de l’italien par Dominique Vittoz)
22min50s — Nicole Caligaris, « Carnivale » (Éditions Verticales)
.

Partie 3/3, rentrée d’hiver à Réseau des médiathèques de La Roche-sur-Yon
https://www.facebook.com/mediathequeslarochesuryon/videos/742152100044026

0min0s — Richard Morgiève « Cimetière d’étoiles » (Éditions Joëlle Losfeld)
5min0s — Dimitri Roucheron-Borie « Le démon de la colline aux loups » (Le Tripode)
8min37s — Hiroko Oyamada « L’Usine » (Éditions Christian Bourgois) (traduit du japonais par Sylvain Chupin)
13min01s — Lavie Tidhar « Aucune terre n’est promise » (Mu) (traduit de l’anglais par Julien Bétan)
17min17s —Jean-Baptiste Andrea « Des diables et des saints » (Éditions de L’Iconoclaste)
.


BPI, 22 janvier 2021

0min0s — intro, la rentrée d’hiver, Effractions…
2min44s — Mick Kitson, « Analphabète » (éditions Métailié) (traduit de l’anglais (Ecosse) par Céline Schwaller)
6min00s — Richard Morgiève « Cimetière d’étoiles » (Éditions Joëlle Losfeld)
11min0s — Raphaël Kraft « Les enfants de la Clarée » (Marchialy)
14min0s — Manuel Vilas « Allegria » (Sous-sol) (traduit de l’espagnol par Isabelle Gugnon)
17min01s — Lucie Taïeb « Freshkills » (éditions La contre-allée)
20min25s — Camille Reynaud «Et par endroits ça fait des nœuds » (Autrement)
24min0s — Shane Haddad « Toni tout court » (Editions P.O.L)
27min40s — Nicole Caligaris, « Carnivale » (Éditions Verticales)
33min58s — Hiroko Oyamada « L’Usine » (Éditions Christian Bourgois) (traduit du japonais par Sylvain Chupin)
37min50s — Thomas Flahaut « Les nuits d’été » (éditions de l’Olivier)
37min50s — Célia Levi « La Tannerie » (éditions Tristram)
41min0s — Thomas André, « L’avantage » (Editions Tristram)
45min30s — Nathalie Kuperman « On était des poissons » (Flammarion)
48min45s — Sylvain Prudhomme « Les Orages » (L’arbalète gallimard)
52min0s — Alexandra Matine, « Les grandes occasions » (éditions Les Avrils)
52min0s — Sandrine Roudeix « Ce qu’il faut d’air pour voler » (Le Passage)
53min30s — Tove Jansson « La Fille du sculpteur » (La Peuplade) (traduit du suédois par Catherine Renaud)
54min15s — Sacha Stanisic « Origines » (Stock) (traduit de l’allemand par Françoise Toraille)
54min50s — Joy Sorman « à la folie »(Flammarion)
55min35s — Olivier Cadiot « Médecine générale » (P.O.L)


Automne 2020 – une rentrée en vidéo

Ce jour-là, à Challans, j’ai ouvert une nouvelle fois ma grosse valise, après 14 dates dans autant de médiathèques. Cette présentation, élargie en temps et en distance, était filmée et retransmise live (merci encore à la Médiathèque et à la ville de Challans, merci encore à celles et ceux qui me firent signe en direct). Je me permets de vous la proposer en visionnage :
L’index minuté des 33 titres présentés est en bas.

Les livres présentés
à 2 min : (PESSAN Eric Photos de famille (éditions L’Oeil ébloui)
à 6 min : MARKLEY Stephen — Ohio ALBIN MICHEL (US) traduit de l’anglais par Charles Recoursé
à 12 min : YU Charles – Chinatown, intérieur FORGES DE VULCAIN (US) traduit de l’anglais par Aurélie Thiria-Meulemans
à 20 min : BENNETT Britt – L’autre moitié de soi AUTREMENT (US) Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Karine Lalechère
à 21 min : GAUZ – Black manoo NOUVEL ATTILA (Le)
à 26 min : GARCIN Christian – Le bon, la brute et le renard ACTES SUD
à 31 min : CHARLES Lise – La Demoiselle à cœur ouvert POL
à 37 min : POUCHET Victor – Autoportrait en chevreuil FINITUDE
à 42 min : LINDENBERG Hugo – Un jour ce sera vide BOURGOIS
à 49 min : SEYVOS Florence – Une Bête aux aguets OLIVIER (L’)
à 53 min : CHICHE Sarah – Saturne SEUIL
à 58 min : DE TOLEDO Camille – Thésée, sa vie nouvelle VERDIER
à 1h 03 min : BONNEFOY Miguel – Héritage RIVAGES
à 1h 06 min : VILLENEUVE Angélique – La belle lumière LE PASSAGE
à 1h 10 min : ZEBRIS Osvalds – A l’ombre de la butte aux coqs AGULLO (Lettonie / Traduit du letton par Nicolas Auzanneau)
à 1h 12min : DEMEILLERS Timothée — Demain la brume ASPHALTE
à 1h 17 min : SAVISEVIC Olga – Adios Cow-boy LATTES (Croatie – Traduit du croate par Chloé Billon)
à 1h 18 min : FLAHAUT Thomas – Les nuits d’été OLIVIER (L’)
à 1h 20 min : PETITMANGIN Laurent – Ce qu’il faut de nuit LA MANUFACTURE DES LIVRES
à 1h 21 min : lien entre le roman de Thomas FLAHAUT et A la ligne de Joseph PONTHUS (éditions La table ronde, 2019)
à 1h 23 min : POIX Guillaume – Là d’où je viens a disparu VERTICALES
à 1h 26 min 50 : CARO Fabrice – Broadway GALLIMARD
à 1h 32 min 35 : LEVI Celia – La Tannerie TRISTRAM
à 1h 35 min : ZENITER Alice – Comme un empire dans un empire FLAMMARION
à 1 h 38 min : SERRA Francesca – Elle a menti pour les ailes ANNE CARRIERE
à 1h 40 min : DARSAN Lou – L’Arrachée belle CONTRE-ALLEE (la)
à 1h 41 min 30 : BROWAEYS Louise – La Dislocation HARPER COLLINS
à 1h 43 min :GAGNÉ Mireille – Le lièvre d’Amérique LA PEUPLADE
à 1h 45 min : VARELA Eduardo Fernando – Patagonie, route 203 METAILIE (Argentine – Traduit de l’ Espagnol (Argentine) par : François Gaudry)
à 1h 47 min : STRINTZ Leo – L’Empire et l’Absence INCULTE
à 1h 48min 30 : PHILIPS Helen – La femme intérieure CHERCHE-MIDI Traduit de l’anglais (US) par Claro
à 1h 52 min : ROUX Laurine – Le sanctuaire LE SONNEUR
à 1h 53 min 30 : ENARD Mathias – Le banquet annuel de la confrérie des fossoyeurs (Actes Sud)
à 1h 55 min : MAUVIGNIER Laurent – Histoires de la nuit MINUIT
à 1h 58 min : KALMANN STEFANSSON J. – Lumière d’été, puis vient la nuit GRASSET (Islande — Traduit de l’islandais par Éric Boury) Et ils étaient sur le haut de la pile, attendant leur tour, qui n’est pas venu cette fois, les deux heures étant bien pleines ; 3 livres dont j’ai pu parler ailleurs, et dont je vous recommande vivement la lecture également : ALBALACH Noga – Le-Vieil-Homme (DO) / Israel Traduit de l’hébreu par Rosie Pinhas-Delpuech DEYNS CarolineTrencadis (QUIDAM) DONAREA Andrea – Je suis la bête (CAMBOURAKIS) / Italie Traduit de l’italien par Lise Caillat


Hiver 2020

La Divatte (44) ; où il fut question des livres qui nous attendent et du désir qu’ils nous font (en brandissant le Coltrane Vs Cthulu de Villaroel aux Forges de Vulcain), puis de Stéphanie Chaillou (aux éditions Notabilia), de Pascale Ruffel (chez Joca Seria), de Virginie Linhart, de Jean-Michel Espitallier, de Pierric Bailly, d’Arnaud Cathrine, de Luc Blainvilain, Florent Oiseau, Catherine Blondeau, Alexandra Koszelnyk, de Fabio Viscogliosi, de Pierre Senges, de Frédérique Clémençon,
mais encore (hors champ, ou plutôt, après l’heure que dure ce film), d’Eric Chauvier, de Leonor de Recondo, de Mika Biermann, et pour finir encore, d’antoinette Rychner, de Dario Levantino, de Guka Han, et de Guy Gunaratne.