L’imagination sans pouvoir

De la rentrée, des bruits de langue et d'autres choses, belles malgré tout

C'est l'heure anniversaire (prière de ne pas prononcer le « e » final du substantif sous peine de malheureux jeu de mots), un an qu'on se flippe et patine face, avec, dans ce nouveau monde avec (Covid), qui est d'abord un monde sans (… listez vous-même, c'est bien trop long).

Et quoi d'autre que... l'attente. L'attente, pas même de lendemains meilleurs, juste du prochain verrouillage, dont on sait l'imminence tant on laisse « fuiter » depuis des jours la mauvaise nouvelle – c'est un film à suspense an plus petit budget scénario depuis Plus belle la vie, je crois.
On attend on fatigue, on tient.

Un petit frère adoré (Le master Limès, l’invitation aux bruits de langue 2020, et Alexandre Seurat en grand champion).

Chaque année au master Limès de Poitiers, je fais produire aux premières années de Master une note de lecture, non notée mais publiée sur ce blog, pour inciter ces étudiant.e.s en médiation à se positionner en tant qu'auteur – non pas écrivain.e, mais auteur.e étant intransitif, rappelons-en, il s'applique à tout ce qu'on publie, du premier statut en réseau social à la fan fiction de fantasy.

Bruits de Langue 2019

Aujourd'hui, lundi 4 février 19, commence à Poitiers le festival Bruits de Langue, organisé par le master limès,  dans lequel j'ai chance et joie d'intervenir depuis plusieurs années. Les étudiantes sont à la manœuvre, animent les tables rondes (ce à quoi je les forme, quand avec l'ami Yann Dissez nous binômons sur différents aspects de … Lire la suite Bruits de Langue 2019

Le contraire du storytelling

(Où quelque chose toujours se passe quand on pense et classe) (Même quand on n'est vraiment profondément assurément certain de rien) Depuis deux ans j'interviens dans le master Limès de Martin Rass et Stéphane Bikialo, à Poitiers, spécialité « nouvelles médiations (littéraires) » où je propose des formes d'intervention à la jonction de mes pratiques et de … Lire la suite Le contraire du storytelling